écriture

Je crois que j’ai commencé à écrire vers l’âge de 12 ans. Des poèmes, des petites nouvelles, un journal intime.

Puis ça a été des chansons, vers l’âge de 19 ans, en anglais et en espagnol et quelques-une en français.

C’est grâce au fanzine Mashine et à cause de la maternité que je me suis remise à écrire. Je n’avais plus de temps pour moi et je me sentais cloitrée à la maison. L’écriture a été alors ma fenêtre vers l’extérieur, un moyen de ne pas me perdre.

Mes textes, que je qualifie maintenant de poésie contemporaine hors (des) normes, sont inspirés de ma vie de femme, de mère et d’être humain sensé et sensible.
La rédaction se fait à la main, en écriture liée, et prend le temps de ralentir le temps, prenant le contrepied de la tendance (chat, réseaux sociaux, sms, mails, etc).
Jeux de mots, rythme, mise en page, sonorités et sensibilité.
Je les mets parfois en scène avec des dessins à la ligne.