28 jours – jour 28

jour 28
mardi 06h34

 
le soleil va se lever sur la Castille
ma Galice est derrière moi
je la quitte
les yeux ouverts j’ai sommeil
peur de m’éveiller entièrement
les kilomètres défilent
le silence nous envahit
le voyage est long
défilement incessant
d’asphalte, de câbles, de buissons
au rythme des cafés, pipis et stations
la frontière annonce la fin
soulagés, affamés, éreintés et nerveux
deux mille kilomètres dans les dents
les corps titubants
on se laisse tomber dans un sommeil profond
sachant que le lendemain
le jambon rapporté
n’aura plus le même goût